Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Exposition C'est à ce prix que vous mangez du sucre, la Loire et la traite négrière 2016-2017 à Chateauneuf-sur-Loire - Loiret / Foxoo
FranceLoiret  Annoncez vos évènements 
Vos évènements relayés sur Twitter !  

Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 04/01/17 | Vues : 65


Exposition C'est à ce prix que vous mangez du sucre, la Loire et la traite négrière 2016-2017 à Chateauneuf-sur-Loire / Loiret

Cet évènement est passé.  Ne manquez pas le prochain !
Foxoo vous informe dès l'annonce des prochains évènements sur le même thème ou se tenant au même endroit. Inscrivez-vous, c'est gratuit et révocable à tout moment.

> Inscrire une alerte

Evènement passé.

Du 21 octobre 2016 au 30 janvier 2017 à Chateauneuf-sur-Loire.

« C’est à ce prix que vous mangez du sucre, la Loire et la traite négrière »
Du 21 octobre 2016 au 30 janvier 2017

A partir du 21 octobre prochain, le musée de la marine de Loire vous propose de découvrir sa nouvelle exposition temporaire, « C’est à ce prix que vous mangez du sucre, la Loire et la traite négrière ».

Cette exposition est l’occasion de s’intéresser à l’intense trafic d’hommes et de marchandises qui s’instaura de part et d’autre de l’Atlantique aux 18e et 19e siècles, avec la Loire comme voie de circulation majeure et Nantes comme principal débouché.

De Nantes, partaient ainsi les marchandises utiles aux colons des Antilles : nourriture, produits de consommation courante, matériaux de construction, fers et charbons... mais aussi toutes les marchandises de traite : textiles, eaux-de-vie, armes à feu… nécessaires à l’achat d’esclaves. Nantes était au 18e siècle le premier port négrier de France.

Déportés d’Afrique, les esclaves travaillaient, toujours plus nombreux, dans les plantations antillaises. Ils y produisaient du café, du cacao, du coton, de l’indigo (colorant bleu) mais surtout de la canne à sucre. Ces produits exotiques étaient destinés à la métropole, où s’achevait ce commerce dit « triangulaire ».
A la notion de commerce triangulaire, François Beaudouin, père de l’archéologie nautique fluviale, préférait d’ailleurs celle de « commerce pentagonal », incluant les trajets sur la Loire.

Débarquées à Nantes, une partie de ces marchandises remontaient en effet le fleuve.
Le sucre de canne était notamment transporté jusqu’à Orléans. Les raffineries orléanaises produisaient les 2/3 du sucre raffiné du royaume, destiné pour l’essentiel à la clientèle parisienne.
Ce commerce très lucratif fit la richesse du pays, profitant entre autres aux villes et provinces ligériennes.

Place Aristide Briand
45110 Châteauneuf-sur-Loire





En savoir plus